· 

Les premières longboardeuses

Après mon post sur l'histoire du Surf art, une question m'est passée dans la tête : "Mais où sont les femmes dans tout ça ?". Une petite ligne quand on parle des amies de Duke, vite fait, mais pas beaucoup plus.

J'ai commencé à chercher quelques informations et je suis tombée sur un article très complet de Delia du Tripsurfeuse's blog ! Je n'ai malheureusement pas réussi à la joindre. Son post datant de 2011, je me permets de le reprendre ici, afin de redonner à ces premières surfeuses la place qu'elles méritent :)

Mamala dans la mythologie hawaiienne

Selon la légende hawaiienne, Mamala est une femme (demi déesse) d’une beauté époustouflante, capable de se transformer en différentes créatures (requin, lézard ou crocodile géant). Mais Mamala est surtout connue comme étant une fantastique surfeuse. Attirée par les vagues les plus dangereuses, elle dance sur la houle entrant dans la baie de Kou, avec une agilité extraordinaire et sous les yeux ébahis de ceux restés sur la plage. Sa grâce et ses exploits légendaires lui vaudront le cœur du chef de Hono-Kau-Pu. C’est ainsi que la baie de Kou porte le nom de Ke-Kai-o-Mamala (La Mer de Mamala) et que, lorsque les vagues sont les plus grosses, le spot est appelé Ka-nuku-o-Mamala (Le Nez de Mamala) Avec le Mele d’Hono-Kau-Pua, la mémoire de Mamala la grande surfeuse restera à jamais dans le cœur d’Hawaii

Le 14ème siècle et la Princesse Kaneamuna

La plus vieille planche de surf découverte à ce jour fut trouvée en 1905, dans la tombe de Kaneamuna, sur l’île Ho’Okena. Kaneamuna est la princesse d’Hawaii au début du 14ème siècle et sa passion, c’est la glisse. Elle demande alors à ce qu’on lui fabrique une luge et une planche de surf en bois d’arbre de pain et passe son temps à rider les collines de son village ou les vagues de sa plage.  Après sa mort, la luge et la planche de surf de Kaneamuna disparaissent tels des trésors perdus jamais retrouvés…jusqu’en 1905…

 

Pendant ce temps là, La surfeuse Kelea, née dans la royauté de Maui, est connue pour surpasser tous les surfeurs … Aimant le surf plus que tout, elle dance sur les vagues emportée par la musique de l’océan. Et lorsque son frère lui parle mariage, elle lui répond que sa planche de surf est son seul et unique amour…

Fin 18ème début 19ème : Ka’ahumanu

Ka’ahumanu  (1768-1832) est une reine mais aussi une surfeuse surprenante adepte du spot Kooka (un pointbreak sur fond de corail), à Pua’a dans le nord de Kona. Avec son mari Kamehameha, elle part en canoë vers le large et dés que la houle arrive, saute dans l’eau avec sa planche pour surfer la même vague jusqu’au bord de la plage. Cette manœuvre est très difficile car Ka’ahumanu  doit pousser le canoë avec ses pieds afin que celui-ci ne reste pas dans la trajectoire de la vague au risque de chavirer. Cette incroyable prouesse, signature de Ka’ahumanu la surfeuse, influencera bien plus tard les sports d’eau…

L’irréductible Ka’iulani, fin 19ème

A la fin du 19ème siècle, alors que le surf a pratiquement disparu des îles Hawaiiennes, une bande d’irréductibles surfe les spots de Kauai, Maui et Oahu. Au sein de cette bande de surfeurs, une seule surfeuse : la princesse Ka’iulani. Avec son longboard fait de wili wili, Ka’iulani surfe les vagues avec une aisance à couper le souffle. Ka’iulani fait partie des derniers surfeurs old school de Waikiki…

Les années Duke Kahanamoku

En 1911, le Hui Nalu Surf Club voit officiellement le jour. Le très connu et champion de nage Duke Kahanamoku fait partie des membres ainsi que 2 fantastiques surfeuses : Josephine « Jo » Pratt et Mildred « Ladybird » Turner. Josephine Pratt est la meilleure surfeuse d’Hawaii de 1909 à 1911, capable de surfer toutes sortes de vagues dans n’importe quelles conditions…

 

Durant les mêmes années, Duke Kahanamoku instaure le surf tandem : Leslie Lemon est la première surfeuse à monter sur ses épaules et les sœurs Dowsett (Miss Marion « Baby » et Beatrice) sont les premières à faire du surf à 3 avec lui

 

Alors que Duke Kahanamoku participe à une compétition de nage en Australie, le 23 Décembre 1914, il donne une représentation de surf tandem à Freshwater Beach avec la locale Isabel Letham, 15 ans. En montant pour la première fois sur une planche de surf, Isabel Letham devient la première surfeuse australienne

Mary Ann Hawkins modèle de la nouvelle génération

Mary Ann Hawkins (1919-1993) est la plus grande surfeuse de la première moitié du 20ème siècle, l’une des premières surfeuses en Californie à surfer seule sur sa planche (alors que les rares autres surfeuses sont en tandem). Parfaitement à l’aise avec l’océan, Mary Ann Hawkins est aussi une excellente nageuse et l’une des meilleurs bodysurfeuses qui inspirera le nouvelle génération de surfeuses. A partir des années 1940, elle devient la doublure de plusieurs stars pour Hollywood puis part vivre à Hawaii où elle fonde son école de nage pour bébés.

Le surf n’a pas toujours été qu’une histoire d’hommes. De la légendaire Mamala à la grande Mary Ann Hawkins, certaines surfeuses surpassaient même les prouesses d’autres surfeurs. Aujourd’hui, les filles sont de plus en plus nombreuses à passer la barre et même s’il a fallu du temps, depuis le siècle dernier, pour que les plus grandes surfeuses soient reconnues…elles apparaissent enfin en première page des magasines de surf…

Écrire commentaire

Commentaires: 0